" ">
 

 

 

 
Retour à l'accueil
 
Vente en ligne produit procédé Lakhovsky
vente en ligne catalogue
catalogue général

Espace bien-être

video des anneaux de vie
informations colliers anneaux de vie de type lakovsky
Consultation
Radiesthesie

Art de vivre

 
Bijoux en pierres fines et semi-précieuses
mineraux
Produits de bien-etre
 

Informations

La boutique
contactez nous
Qui sommes-nous?
salon et expositions
catalogue général

site ami

 
Nos bonnes adresses & sites amis
informations légales

 

 

 

 

La géobiologie de l’habitat selon Georges Lakhovsky

D’après l’ouvrage La terre et  nous de G. Lakhovsky chapitre III, le rayonnement de la mort  

Édition de 1935 (réédition Energeia 2013)

 

CHAPITRE SUR LA PROTECTION DES RAYONNEMENTS NOCIFS

 

 

En résumé :

Mr Lakhovsky explique que certaines pathologies seraient dues à une incompatibilité entre une personne et les rayonnements du sol.  En déplaçant le lit, ou en portant des colliers oscillants le corps est protégé de ces ondes nocives.

 

 

En détail :

« J’ai expliqué dans les chapitres précédents le grand danger auquel nous nous exposons journellement en dormant dans un lit installé au-dessus d’une faille géologique, en raison du rayonnement parfois mortel qui s’en échappe. Nous allons maintenant chercher le moyen d’éviter le danger il faut commencer par déterminer l’emplacement des failles dans les maisons» (….)

Pour G. Lakhovsky, la nature des sols et  Les failles,  étaient des éléments clefs dans la santé des êtres humains.  Dans les années 30, peu de personnes étaient intéressées à ce problème et donc à sa détection. En dehors des utilisateurs de baguettes ou de pendules et des rabdomanciens (radiesthésiste qui utilise la sensibilité des êtres vivant aux radiations), Il existait à cette époque des appareils de lecture directe capable de détecter ces failles.

Mr Lakhovsky avait obtenu avec ce détecteur de bons résultats, qui lui permettait de faire déplacer le lit du malade dans une zone hors de danger. (Schéma n°1).

« Un médecin allemand DR Rambeau avant toute auscultation et examen se déplacait systématiquement avec cet appareil pour rechercher les failles et zones pathogènes.  S’il trouvait un souci il faisait déplacer la zone du lit et le malade se rétablissait en peu de temps.  

Parmi les autres méthodes de protection du lieu de vie ou de travail :

* le port des colliers ou ceintures circuits oscillants, méthodes vérifiées par des personnes (sourciers, radiesthésistes….).

*circuit oscillant autour du lieu de vie (maison uniquement)

*appareil de l’Abbé Mermet (suisse)

*appareil de M. Werhmeister (Autriche) »

 

Les circuits oscillants ont un mode d’action exceptionnel  p 53 & 54 : « il suffit en effet de porter autour du cou ou de la taille, les circuits oscillants sous forme de collier ou de ceinture, qui atténuent l’action de ces rayonnements.  C’est d’ailleurs, ce qui explique l’action variable des circuits oscillants. Ainsi les médecins attachés aux laboratoires, qui construisent ces circuits, reçoivent des milliers de lettres de gens enthousiastes l au bout de quelques jours ou même quelques heures, l’action extraordinairement rapide du collier qui améliore et guérit en très peu de temps les maladies les plus graves, tandis que d’autres ne ressentent l’amélioration de leur état général qu’au bout de plusieurs mois »

 

« Il est probable que, dans le premier cas, il s’agit de malades dont le lit se trouve au-dessus d’une faille. La brusque amélioration est produite par la suppression de la cause de la maladie, c’est-à-dire du rayonnement venant des failles. Dans le second cas, où la maladie est produite non par le violent rayonnement des failles, mais par les seules variations de la radiation cosmique, le rétablissement, pour être plus lent, n’en n’est pas moins sûr. »

 

La solution complémentaire de soin étant l'utlisation de l'olom pour un rétablissement de l'oscillation cellulaire afin de retrouver une bonne une santé


 

mise à jour le 2-4-2017